Honnêteté radicale : round 3

Honnêteté radicale round 3

L’honnêteté radicale round 3, ou le retour du retour.

Honnêteté radicale, le retour de l’expérience

Se mettre en danger, parfois, encore, différemment.
C’est donc ainsi que je reviens pour la 3e fois sur cette expérience.

L’honnêteté radicale round 3 ou comment vivre sa vie en disant la vérité.
Je veux dire tout le temps. Ce qui demande certes un certain contrôle puisque nous mentons tous à différents degrés.

Cela paraît souvent anodin, on s’arrange d’une situation, d’une relation.
On se dit qu’un petit mensonge ne peut pas faire de mal, qu’il est inutile de faire souffrir une personne, que cela n’aura certainement pas d’incidence dans sa vie… ou dans la nôtre.

J’avais envie de renouveler cette expérience que j’avais découverte dans le show Lie to Me avec Tim Roth.

Mensonge, vérité et développement personnel

C’est vrai que cette expérience de l’honnêteté radicale round 3, dont j’ai déjà fait état ici, est assez peu commune. Elle pourrait directement s’inscrire dans une démarche de développement personnel.

Comment peut vivre sans mentir ? Peut-on réellement après tout ? Quelles incidences sur notre développement, sur notre évolution ?

Personnellement, je n’aime pas le mensonge et je déteste qu’on me mente, qu’on feigne, qu’on fasse semblant avec moi.
C’est peut-être l’une des raisons qui font que je suis exigeant avec les autres comme je le suis avec moi car c’est un des axes cardinaux dans mes relations avec les gens.
Mais je m’éparpille.

L’honnêteté à l’heure des réseaux sociaux

Mon but n’est pas de lancer une polémique sur l’honnêteté à travers les médias.
C’est juste que – et le confinement a peut être réveillé certaines consciences – je m’interroge : peut-on être honnête et devenir meilleur ? Etre honnête et grandir, s’améliorer ? Etre honnête et être quelqu’un de bon, de bien finalement ?

A l’heure où l’on s’affiche sur les réseaux sociaux (toujours sous notre meilleur profil à n’en point douter), où l’humour disparaît parce que l’on a peut de recevoir un mauvais commentaire : peut-être être honnête ?
Quel serait ce but ?

En tant que romancier et poète, je sais que j’essaie de proposer du rêve, tout du moins quelque chose de différent. Est-ce que cela fait de moi un menteur ? Je ne le pense pas.
Où est la frontière entre honnêté et mensonge ?

Bon, des questions, toujours des questions. C’est sûrement signe que ça turbine dans ma citrouille. Un bon signe, espérons ! 😉

En tout cas, pour ceux qui veulent essayer l’honnêteté radicale avec moi, n’hésitez pas à m’écrire en privé sur les RS ou via la page contact du site !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!
leo sem, Aliquam tristique ut justo facilisis Curabitur diam sit efficitur. tempus