Les petits carnets : ceux qui croient en nous

believe in your dreams

“Ceux qui croient en nous nous inventent.”

Voilà. Juste quelques mots retrouvés dans un de mes carnets.

Pourquoi ai-je noté cette phrase ?
Il y avait un écho en la lisant : tout d’abord, j’ai pensé à ma famille, à mes amis, à tous ceux qui ont su m’encourager, me soutenir sur ce chemin qu’est l’écriture.
Au départ, il y a une idée, une envie, une passion et c’est déjà pas mal me direz-vous !
Ensuite, il faut avancer, concrétiser, amener cette part de vous dans le réel. Alors l’expérience survient, jour après jour, échange après échange et puis… livre après livre.
Plus j’écris, plus j’ai envie d’écrire, plus les autres (vous, les lecteurs) me donnent envie d’écrire.
Alors oui, ceux qui croient en nous nous inventent.

Car, voilà, il y a vous désormais, vous êtes entrés dans ma vie, parfois virtuelle, parfois pas.
Je repense à ces premiers salons du livre où j’étais tout énervé, tout excité, tout naïf, où je croyais à mille choses. Les choses ont évolué et l’interaction avec certains d’entre vous à propos de mes livres, que vous veniez ici, sur Facebook, Twitter et nouvellement sur Instagram me nourrit, m’enrichit, me construit également.

Les mots, les petits mots parfois, les clins d’œil dans un commentaire, ces mêmes mots qui peuvent vous soulever puis vous défaire, vous faire voltiger ou vous écraser.
Oui, ces mots de vous me façonnent.
Indéniablement.
J’ai l’intime illusion de croire que certain croient en moi, justement. Cela me porte, d’où cette envie de reprendre le collier, d’accoucher d’autres projets.

Aujourd’hui, oui, ceux qui croient en moi m’inventent autant que je m’invente moi-même, mot après mot.

Comments are closed.

error: Content is protected !!
tristique nec elementum ipsum mi, fringilla Curabitur dolor vel, at