Bicyclette mentale : liberté et innoncence

La bicyclette mentale, ou l’art de se torturer le ciboulot. « Libère ton esprit ! » qu’il disait Morpheus au jeune NEOphyte avant de sauter du toit d’un immeuble à un autre. Est-ce qu’il a raison ? Est-ce que l’homme éprouve le besoin de sortir de sa condition ? Souvenez-vous de cette époque presque délicieuse …