La Conspiration de l’Univers

En ce moment, j’ai envie d’y croire, envie que les choses se passent bien, qu’elles décollent même, qu’elles me fassent passer à un autre plan, à un autre niveau. J’ai envie.

Comme je l’ai dit hier soir sur Facebook, de belles choses se profilent à l’horizon pour Léonard et moi : ce ne sont encore que des projets mais j’ai envie de penser que tout est possible si l’on y met du coeur, si l’on est droit dans ses bottes et qu’on s’accroche. J’espère en être là, je me parfais comme je peux. Depuis des années maintenant, j’erre dans les coulisses de ce milieu du livre, j’arpente, j’écoute, j’apprends, je doute.

Avec ses hauts et ses bas, je tente de me construire un Chemin, j’essaie de faire honneur à ce que certains appellent un « don » mais cela demande près de 99% de boulot. Jusqu’ici, j’ai rencontré toutes sortes de gens dans ce milieu du livre, des éditeurs peu scrupuleux et d’autres qui travaillent avec acharnement et qui restent bien souvent discrets, des auteurs vantards comme ce n’est pas permis avec un égo surdimensionné alors qu’ils n’ont écrit qu’un livre (et encore, quel livre parfois !) et d’autres, bien au contraires, charmants, adorables, gentils, protecteurs parfois et pas forcément jaloux des autres. Bien évidemment, j’y ai rencontré les lecteurs – peut-être puis-je les nommer mes lecteurs ? – une fidélité qui me touche chaque jour, un échange riche, parfois spontané, parfois grotesque, parfois superficiel, parfois sincère. J’apprends tous les jours de tout ce fourmillement, je m’enrichis en délivrant une partie de moi. Ne faut-il pas donner pour recevoir ?

Bref, toujours est-il que j’ai envie que ça bouge pour moi, que mes livres (et ceux à venir dont mon fameux roman fantastique qui attend une dernière réponse d’éditeur !) connaissent un nouvel engouement, qu’ils voyagent de main en main. Je veux sortir de ce monde du livre tel que je le connais et tel que je le ressens, parfois. Je ne dis pas que j’ai fait le tour de la question, ce n’est jamais vrai mais j’ai envie d’une nouvelle Lumière. Je suis prêt… à bon entendeur !

Paulo Coelho dit que quand on veut quelque chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre désir… je croise les doigts pour tous mes projets… si seulement si…

Comments are closed.

error: Content is protected !!