Expérience : le retour de l’honnêteté radicale

Le retour de l’honnêteté radicale.
Ceux qui me suivaient sur le Neil’s blog savent de quoi je parle mais pour les nouveaux, disons que j’aime faire des expériences.
Celle-ci consiste à pratiquer l’honnêteté radicale dont Wikipedia donne une définition.

J’ai beaucoup aimé la série Lie To Me avec Tim Roth et l’in des protagonistes principaux interprétant le rôle d’Eli Loker pratique ce genre d’attitude.

Ce principe n’est pas évident à essayer et à vivre au jour le jour même, je pense, il permet aussi de vivre en sérénité avec soi-même.
Une bonne dose d’humour semble nécessaire toutefois pour faire face aux conséquences de la vérité.
Car, on le sait, toutes les vérités ne sont pas bonnes à  dire.
Quoique… et c’est là le truc de l’expérience de l’honnêteté radicale.

Et si notre société vante l’honnêteté comme une valeur radicale, montée sur le piédestal de la civilisation, finalement la quasi-totalité de nos relations sociales reposent une partie de mensonges.
Ou pas…
Bref, qu’en penses-vous ?

En tant qu’auteur, je m’interroge : suis-je un menteur ? Un imposteur ? Ecrit-on pour plaire ? Pour dire la vérité ? Les lecteurs attendent-ils qu’on leur raconte des bobards ? De l’évasion ? Du concret comme ils le vivent au quotidien ?
Doit-on faire la même chose tous les jours au risque de passer pour un asocial ?

En tout cas, j’essaie encore une fois cette semaine.
Et puis, cela pourrait être un bon début pour rédiger quelques articles sur le développement personnel comme je l’ai évoqué l’autre fois (article qui a suscité pas mal de partages et de commentaires, d’ailleurs, merci !).
Si vous voulez essayer avec moi, écrivez-moi en privé sur les réseaux et les internets.