4e couverture Les Palabres Pourpres


Premier recueil de Neil Thomas, Les Palabres Pourpres ramène le lecteur aux jours indomptés de la Vie où la femme se veut voluptueuse, où les paysages rencontrent une poésie dans les yeux de la nostalgie, où de nouveau l’éphémère et le rêve accèdent à leurs droits inaliénables.
Dans le souvenir d’une musique au clair de lune, l’auteur célèbre les fragiles féeries de notre existence. Il traque sans cesse l’enivrante beauté au son et au rythme cadencé de vers pourpres, tantôt mystérieux, tantôt mélancoliques.
Illusion ou énigme, la poésie ici revêt l’habit d’un ignoble inconnu à la griffe clandestine.

Une architecture sensationnelle au service des mondes de l’invisible, les mots au-delà de la forme et de la pensée.

Laisser un commentaire